Plan Valls : (trop ?) peu et (très) tard, mais what else ?

Manuel Valls - Premier Ministre

Manuel Valls – Premier Ministre (2014 – … )

Donc, Manuel Valls, qui est aussi réaliste qu’on peut l’être en étant adhérent du parti socialiste français, ne vise qu’un lent, et assez hypothétique, retour en direction des 3% de déficit public qui semblaient la porte de l’enfer économique du temps de Maastricht, quand les pays normaux n’était pas endettés à plus de 40 ou 50% de leur PIB au grand maximum (la France tangente maintenant les 100%, niveau extravagant et pratiquement insupportable, même avec des taux d’intérêt historiquement bas, des prêteurs extrêmement surliquides, et des agences de notation hésitant à dégrader un grand pays d’Europe face au risque systémique d’effet domino et d’assèchement des marchés financiers).

Placide Plan Valls

Crédits : Placide

Mais aux gauches, ça twittaille à l’injustice social(ist)e et au massacres des acquis avantageux.

55

Crédits : Geluck

Et aux droites, ça twittote qu’austérité sans réforme structurelles n’amènera que ruine et larmes.

Economie-xav-dessins-de-presse-hollande-usine_640

Crédits : Xav

De fait, le “Plan Valls” dit d’austérité (en fait, de moindre délire budgétaire, l’objectif d’un retour vers 3% de déficit officiel ne convainquant que les stagiaires francophiles de chez Moody’s, les fonctionnaires européens français membres du parti socialiste, et les vendeurs de junk (punk ?) bonds sous hypothèque de chez Goldman) réveille d’autant plus désagréablement Paris et sa très grande banlieue (lire jusqu’aux zones de lectorat de Ouest-France, de Corse-Matin, des Dernières Nouvelles d’Alsace, du Dauphiné Libéré et des notes de Bercy) que les citoyens électeurs et lecteurs de la presse française “siestaient” paisiblement au doux bruit des ruisseaux de promesses que la rigueur ne serait que pour les autres Européens, attendant le thé subventionné et les petits gâteaux à crédit avec gourmandise, le petit doigt frétillant d’aise d’avance autour du poil dans la main.

resize-2.2

Crédits : Geluck

Mais seuls les zélotes les plus bornés et les députés PS les plus inquiets de perdre leur gagne-pain blanc en cas de dissolution feignent de ne pas comprendre que la politique économique d’un pays à la ramasse, ruiné, désindustrialisé, abandonné par ses élites, déserté par ses djeuns, vampirisé par ses profiteurs et rentiers, loin de toutes les vagues porteuses, sur le fil du rasoir avec ses créanciers, et dispersant ses ressources résiduelles entre décentralisation et saupoudrages … c’est comme la diplomatie dans les Tontons Flingueurs, y’en a qu’une, défourrailler avant qu’il ne soit trop tard. Alors tout ce que Valls pourra déclencher n’allant pas trop en marche arrière au rétroviseur (lire “à la Karine Berger” qui continue à fantasmer que les Trente Glorieuses sont devant la France gabegique) sera bon à prendre.

humour1

Crédits : Geluck

Côté économie productive, on connait les 3 étages classiques de la fusée, à construire et lancer vite parce que les Chinois et autres émergents n’attendent personne, que les marchés financiers peuvent se retourner du jour au lendemain, et que l’Allemagne va finir par racheter la Pologne,  et l’Italie plutôt que de soutenir la France aux forceps, si Paris joue aux Soviets sans l’électricité trop longtemps : 1. couper les branches mortes (genre comme quand Obanma a liquidé Lehman et les machins les plus englués dans la spéculation immobilière) ; 2. réparer ce qui est réparable (genre comme quand Obama a sauvé GM ou quand l’UE a essayé de transformer la BCE en autre chose qu’un bloc de soins palliatifs) ; et 3. mettre du carburant aussi propre que possible dans les moteurs en ordre de marche de ce(ux) qui ne roule(nt) pas au rétroviseur en marche arrière (genre le quantitative easing APRES les deux première étapes).

1234780_724119410952073_631204762_n

Secrétaires d’état de Bercy en route vers un séminaire intergouvernemental sur le redressement productif

 

Côté déconomie improductive (très schématiquement, une moitié de la fonction publique, les professions prédatrices sans utilité sociale genre communicants politiques, avocats fiscalistes, acteurs de films subventionnés et autres consultants en football, politique et autres sports professionnels à la TV, en réforme numérique dans les ministères inutiles et administrations en doublon ou triplon, ou en greenwashing un peu partout, et industrie du tourisme ballot ou de la sous-culture …), personne n’ignore que faire semblant de trancher au couteau en plastique dans le vif le plus mollasson ne fera pas plus mal que couper des cheveux, des poils du nez, ou des ongles à un mort-vivant, mais what else ?

49

Crédits : Geluck

Hélas, Valls ne peut que regretter que certains de ses collègues ministres et une partie de sa majorité parlementaire aient oublié La Fontaine (La Cigale et la Fourmi, 17è siècle, no comment) et que l’Education Nationale ait cessé de l’enseigner aux mômes, et penser très fort que l’austérité tardive n’est pas une condition garantie suffisante pour la remise de la France sur les rails avant le crash et/ou l’arrêt définitif, juste une condition impérativement nécessaire, qu’on soit ou pas amateur de pilules amères.

55

Crédits : Geluck

Ceci twitté, c’est compliqué pour tous, partout dans le monde, par les temps qui courent.

Le-39ème-forum-économique-mondial-de-Davos

Crédits : Chappatte

Même dans les pays (plus) sérieux, c’est compliqué.

Merkel

Crédits : Vabot

(Trop ?) Peu, (trop ?) tard, et silence assourdissant à Bercy, mais what else ?

Renaud Favier – 17 avril 2014

Compléments (La Tribune) : http://www.latribune.fr/actualites/economie/france/20140416trib000825605/inacceptable-suicidaire-quand-la-gauche-s-offusque-du-plan-de-valls.html

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s