#Frenchonomics Les fantasmes de l’Economie Social(ist)e et Solidaire

IFRAP #ESS

Avant, d’aucuns rêvaient d’Economie Social(ist)e de Marché, cocktail improbable du plus décevant côté marché, et du moins convaincant dans le secteur dit public …  Mais c’était avant, quand l’économie mixte avait peut être un avenir, sinon un passé glorieux. L’état français  de maintenant fantasme l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) généralisée.

L’analyse Ifrap (think tank libéral) sur le projet gouvernemental  http://www.ifrap.org/-Societe-Civile,18-.html

“L’Économie sociale et solidaire, autrement dit ESS, voici un terme qui fait brusquement irruption dans le paysage français. Avec cette nouvelle loi, le législateur a l’ambition de réunir sous une seule appellation un ensemble hétéroclite d’acteurs dont l’unité apparente tient à un historique lointain, que le développement économique a rendu en grande partie caduc. Ainsi, on pourrait se contenter d’observer de loin cette tentative unificatrice, si n’étaient les problèmes causés par l’opposition créée entre ESS et économie de marché, qui se traduisent par l’exclusion de cette dernière d’avantage réservée à l’ESS, et de discriminations qui nuisent au développement d’une économie de marché dynamique. Alors que certains secteurs connaissent des conflits de concurrence qui persistent ou s’aiguisent, on aurait préféré une loi dont l’effet aurait été de rassembler plutôt que d’exiger de l’économie de marché des conditions de fonctionnement qu’elle n’est manifestement pas en état de réunir. Nous estimons que le législateur fait fausse route en voulant « insuffler les valeurs de l’ESS à l’économie classique », dans la mesure où ces valeurs se définissent comme le « projet vertueux », consistant à refuser tout critère de rentabilité. Cela se traduit entre autres, par des salaires nettement inférieurs à ceux du secteur commercial et par des recours artificiellement gonflés aux « emplois d’avenir », si mal nommés, et autres contrats aidés qui sont tout sauf le signe d’une économie dynamique.”

Complément : la feuille de route économique et sociale du gouvernement Valls à horizon 2015, cf la (3ème) conférence sociale des 7 et 8 juillet 2014  (Elysée) http://www.elysee.fr/chronologie/#e6809,2014-07-07,grande-conf-rence-sociale-pour-l-emploi-au-conseil-economique-social-et-environnemental-cese-

Rappel : les contreparties du pacte de responsabilité, “Les entreprises s’engagent” (Elysée) http://www.elysee.fr/communiques-de-presse/article/infographie-les-contreparties-du-pacte-de-responsabilite-les-entreprises-s-engagent/

Renaud Favier – Compétitivité – 7 juillet 2014

Frenchonomics Renaud Favier

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s