Montebourg dégage … de Bercy

bercy avant

Montebourg est le dernier éléphant “tarthuriféraire” du made in France génération Ayrault à quitter le paquebot Bercy …

Bercy

C’était écrit : redressement, remaniement, c’est presque le même mot … et puis en période de vaches maigres, ça ne rimait pas à grand chose d’avoir deux éléphant (deux gars, deux fois plus de dégâts) pour copiloter Bercy comme on avait deux pilotes dans les avions du temps où Air France était encore un fleuron français une sorte de Société Nationale des Cheminots Aériens (SNCA).

arnaud-montebourg-se-partage-bercy-avec-michel-sapin_1737413_800x400Bref, Mad in France Monty (Fool Monty pour les intimes) dégage (en fait, il est débarqué, mais il ne faut pas le dire, tout le monde est d’accord pour le laisser quitter tout seul le paquebot Bercy dans l’amitié, l’amour, la joie, ne serait-ce que parce qu’on ne sait jamais s’il ne reviendra pas dans la politique réelle un jour, il ne faut jamais insulter l’avenir, ça porte la poisse comme à Hollande qui n’aurait pas dû jouer le pingouin matador avec Sarko et Carla sur le perron de l’Elysée), Sapin fera l’intérim de la gestion des dépenses courantes en attendant le vrai remaniement d’après la dissolution et/ou la mise sous tutelle de la France en faillite financière et politique par le FMI et l’Europe.

michel-sapin

Sapin ne récupère finalement pas le bout de Bercy qu’il ne contrôlait pas, la nomination d’Emmanuel Macron, ex banquier très proche conseiller technique de François Hollande à l’Elysée dont il était parti avant les vacances, à la place de Montebourg est LA surprise du chef (de gouvernement), ça lui fera un truc à raconter aux autres apparatchiks à l’université d’été du Parti (en plus, il pourra pomper les éléments de langage de Valls au jamborée du Medef, ce sera toujours ça d’économisé en honoraires d’agences de com’, nettement plus contrôlés depuis que Bygmalion s’est fait prendre les pieds joints dans le pot de confiture).

michel_sapin._france_february_2014

La plupart des conseillers techniques qui s’occupaient de finances ou d’économie conserveront peu ou prou leur poste ; les (mal)chanceux seront recasés dans leur administration d’origine et/ou parachutés dans un fauteuil doré sous le patronage de Bercy, et ceux qui s’occupaient de commerce extérieur et n’avaient pas encore déménagé vers le Quai d’Orsay (c’était programmé après la rentrée) devront lâcher leur bureau avec vue sur la Seine car le/la sous-ministre en charge de la compétitivité (malgré tout), de l’attractivité (malgré tous), des négociations OMC et transatlantiques (sous contrainte de sauvegarde de l’exception culturelle et des avantages y afférents), et du BitCoin restera certainement (pour cette fois) chez Fabius (non pas que cela soit un vrai enjeu maintenant qu’il n’y a quasiment plus d’entreprises capables de produire en France des biens et services exportables sans subventions dont les centres de décision ne soient pas encore exilés) au Quai d’Orsay en charge du développement international, sauf si Macron joue très bien le coup des décrets d’attribution.

1024124_bercy-veut-encadrer-lutilisation-du-bitcoin-web-tete-0203637495153

E la nave va … vers l’iceberg en klaxonnant.

Frenchonomics … http://www.youscribe.com/catalogue/livres/actualite-et-debat-de-societe/actualite-evenements/frenchonomics-2015790

Renaud Favier – 26 août 2014

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s