Y’a du soleil, y’a des Chinois (à la barre du Club Med) …

Club Med 2

Il n’est de bon (ni de mauvais, au demeurant) vent pour ceux qui ne savent où ils vont (Sénèque, mais Confucius ou Sun Tzu ont dû le penser très fort aussi), quelles que soient les couleurs du pavillon, le talent du capitaine, les désirs de l’équipage, l’âge de l’armateur, ou les envies des passagers …

Club-Med 2

Bref, le Club Med passe sous pavillon rouge chinois (peu après l’aéroport de Toulouse).

ide-clubmed-fosun-chine-01

Crédit : Idé / 20 Minutes

L’affaire (bonne ?) était entendue depuis longtemps, le Club Med est une entreprise de tourisme devenue comme toutes les autres et la guérilla d’arrière-garde nonchalamment menée par un canal historique débordé d’actionnaires du passé et de managers dépassés, n’aura servi qu’à faire monter un peu les enchères face à une OPA chinoise gagnée d’avance.

Club Med

Crédit : Le Parisien

Vae victis (en Européen moderne : “e la nave va”, qui signifie grosso modo : “fluctuat et mergitur” en Parisien contemporain).

Club Med

Crédit : Pigr

Frenchonomics, même combat (ou même pas) du France (voire de Trafalgar) au Club-Med (en attendant la chute de la prochaine poussière d’Empire, perle de couronne ou fierté de la République), de Gaulle évoquerait vraisemblablement marine à voile et lampes à huile …

Renaud Favier – 12 février 2015

Une certaine idée de la compétitivité

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s